Accueil > Travaux > Travaux adoptés > L’accès aux services publics dans les Outre-mer
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn Partager sur Viadeo
Garantir l’accès aux services publics dans les Outre-mer est essentiel car celui-ci conditionne l’égalité et l’effectivité des droits, ainsi que l’intégration sociale et économique des populations. Il en va de l’adhésion des citoyennes et des citoyens ultramarins à la République, mais aussi de leur capacité à développer leurs territoires durablement. Les constats établis par cette étude ont été largement corroborés par les auditions avec les représentants syndicaux et associatifs des différents territoires. Il est particulièrement significatif que sur une période rapprochée, le Défenseur des droits, la Commission nationale consultative des droits de l’homme et à présent le CESE émettent des préconisations allant dans le sens d’une prise de conscience de l’inégalité profonde dans laquelle se trouvent les Outre-mer. Ce que demandent aujourd’hui les ultramarins, c’est l’égalité ni plus ni moins.
Type de saisine : Autosaisine
Descripteur Eurovoc : service public, EMPLOI ET TRAVAIL (DOMAINE), intégration sociale, économie
Domaine Eurovoc : Questions sociales

Auditions de Mme George PAU-LANGEVIN, ancienne ministre des Outre-mer et députée et de M. Jacques TOUBON, défenseur des droits et/ou ses collaborateurs

11h00 : audition, sous la forme d'une table ronde, de MM. Dominique GUIBERT et Pascal NICOLLE, représentants de la Ligue des droits de l'Homme (LDH) et Mmes Laure GERION et Lorine BOZIN, représentantes de l'association Jeunesse Outre-mer

Audition de Thani Mohamed SOIHILI, vice-président du Sénat, sénateur de Mayotte

Auditions de M. Thomas DEGOS, directeur de Cabinet de Mme Annick GIRARDIN, ministre des Outre-mer et de M. Victorin LUREL, sénateur de Guadeloupe et ancien ministre des Outre-mer

Présentation du plan du projet d'étude et discussion générale

Rechercher une publication