Accueil > Toute l'actualité > Actualités > Premier forum culturel 100% DATA
Premier forum culturel 100% DATA
Évènements au Palais d'Iéna

Premier forum culturel 100% DATA

Forum d'Avignon @Paris

 

Les 7èmes Rencontres internationales du Forum d’Avignon se sont achevées le vendredi 19 septembre 2014 sur la prise de conscience qu’une société de plus en plus pilotée par les données est un enjeu culturel, avant d’être technique et juridique. 

« La culture de la donnée doit être avant tout citoyenne afin que la révolution numérique soit avant tout celle des citoyens et du jaillissement de leur créativité » a déclaré Fleur Pellerin, ministre de la culture et de la communication en ouverture du Forum. 
 
Plus de 45 acteurs ont nourri les débats dont le président du CESE, Jean-Paul Delevoye et la présidente de la CNIL, Isabelle Falque-Pierrotin.
 
De nombreuses propositions ont été faites et débattues : des stratégies publiques d’ouvertures des données aux politiques européennes de la donnée, de la cartographie des villes pour un meilleur pilotage de smart cities, à la culture de la data, du statut des données à la protection des libertés individuelles, des chartes de confiance à une déclaration préliminaire des droits de l’homme numérique, … l’économie de la donnée personnelle a trouvé une dynamique centrale et humaniste.
 
Les 400 participants aux débats ont pu envisager les perspectives et les réponses concrètes aux promesses comme aux inquiétudes associées à l’utilisation des données. Les entreprises doivent rétablir la confiance en développant une véritable ‘culture de la donnée’ structurant leur projet autour de gestion de la data et de l’open data. Un droit de la protection des données des citoyens devient de plus en opérationnel comme en témoigne le ‘droit à l’oubli’ imposé par la Cour européenne de justice. Les entreprises ont tout à gagner en termes de réputation et d’avantages concurrentiels, et à faire la preuve de transparence ou -a minima-, d’engagements sur la confidentialité et la sécurité des données.
 
A l'issue des rencontres, une Déclaration préliminaire des droits de l'homme numérique a été lancée sur la plateforme www.ddhn.org. « La société numérique nous invite, a rappelé Jean Paul Delevoye, Président du CESE - qui a lu la déclaration préliminaire en session de clôture-, à définir les limites de sa puissance pour que l’individu n’en soit pas esclave. Elle donne aussi à chacun un nouveau goût d’aventure dans un monde de promesses et de risques. »
 
Pour lire la Déclaration, cliquez ici. 
 

 

 

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn Partager sur Viadeo

Archives