Accueil > Toute l'actualité > Actualités > Le CESE travaille sur l'évolution du commerce de proximité et de l'artisanat commercial, sur saisine du Premier ministre
Le CESE travaille sur l'évolution du commerce de proximité et de l'artisanat commercial, sur saisine du Premier ministre
Travaux et auditions

Le CESE travaille sur l'évolution du commerce de proximité et de l'artisanat commercial, sur saisine du Premier ministre

Saisine(s) liée(s) : Le commerce
 

Les 907 000 entreprises et 45 000 entreprises d'artisanat, et les près de 3,6 millions de personnes qui y travaillent (400 000 chefs d'entreprises indépendants et 3,2 millions de salariés), représentent une part essentielle de l'économie française.
 

Le Premier ministre a saisi le Conseil économique, social et environnemental d’une « mission globale sur le commerce » afin de relever, en cette période de crise sanitaire, les défis auxquels fait face le commerce de proximité, dont le rôle est indispensable à l'approvisionnement de la population, à la vitalité et à l'animation des territoires (centres villes et communes rurales).

Le projet d’avis du CESE porté par Eveline Duhamel (groupe des entreprises) et Patrick Molinoz (groupe des personnalités qualifiées) traitera des 3 défis qui orientent la relation au client vers plus d’individualisation et de proximité :

  • celui des effets de la transformation numérique (essor du e-commerce...),
  • celui de la transition écologique via l'évolution des modes de consommation (loyauté, traçabilité, et empreinte carbone requises, croissance des circuits courts...)
  • et enfin celui des « exigences parfois contradictoires », comment concilier pouvoir d’achat, maintien des commerces en centre-ville, défense des producteurs…?.

La section de l'Aménagement durable des territoires du CESE fera un état des lieux de l'évolution du commerce en France depuis 2000 pour ensuite analyser et anticiper les mutations du secteur à l’horizon 2025.

Elle formulera notamment des propositions sur le traitement de la vacance des friches commerciales, la conciliation des différentes formes de commerce, l’équité concurrentielle et le commerce responsable et durable.

La section des activités économiques, avec comme rapporteur Jean-Pierre Crouzet (groupe de l’artisanat) et la section du travail et de l'emploi, qui désignera 4 conseillers, 2 de groupes syndicaux, 2 de groupes patronaux, contribueront également à ce projet d’avis qui sera remis au Premier ministre en février 2021. 

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn Partager sur Viadeo

Archives