Le CESE appelle à un sursaut collectif

Sous-titre
Rapport annuel sur l’état de la France : Réconcilier la France
Date
Publié le 23/05/2017
Description

Mardi 23 mai 2017 – Pour la deuxième année consécutive, le CESE s’est appuyé
sur les 10 nouveaux indicateurs de richesse retenus par le gouvernement pour
évaluer la situation du pays dans son Rapport annuel sur l’état de la France :
« Réconcilier la France ». Il a centré ses travaux en particulier sur la question des
inégalités et propose des pistes pour remobiliser les Français autour d’un projet
commun.
Le Rapport annuel sur l’état de la France : « réconcilier la France » a été adopté ce jour par
l’Assemblée plénière du Conseil économique, social et environnemental à l’unanimité avec 183 voix
en sa faveur.
Selon une étude Ipsos, à l’automne 2016, 88 % des Français considéraient que leur pays allait dans
une mauvaise direction, le taux le plus élevé des 26 pays, développés ou émergents, couverts. C’est
le paradoxe relevé dans ce rapport : bien que la France reste un des pays les moins inégalitaires
d’Europe, grâce notamment à la redistribution opérée par l’action publique, et bien que les Français
demeurent, à titre individuel, globalement plutôt satisfaits de leur vie, ils sont particulièrement
pessimistes pour l’avenir du collectif qu’ils forment.
Aujourd’hui, les inégalités (sous leurs diverses formes : de revenu, de patrimoine, de genre, d’accès à
la santé ainsi que les discriminations liées à l’origine ou à la couleur de peau…) sont ressenties
d’autant plus fortement que l’ambition affichée par la République est particulièrement élevée en
matière d’égalité. De plus ces inégalités ont eu tendance à s’accroître avec la crise et le modèle
social français a de plus en plus de mal à limiter cette dégradation.
Pour réconcilier les Français avec eux-mêmes et leur permettre d’affronter dans de meilleures
conditions les défis du XXIème siècle, le CESE formule deux grandes pistes de solutions :

Refonder la cohésion sociale :
- En renforçant et amplifiant les politiques favorables à l’emploi de qualité, notamment en
organisant le cadre législatif et réglementaire des nouveaux emplois indépendants qui se
créent avec la révolution du numérique.
- En développant des solutions pour une école de la réussite pour tous, avec une priorité
donnée à l’école maternelle et primaire en favorisant notamment la présence des
enseignants plus expérimentés et plus nombreux dans les zones difficiles.
- En simplifiant le système des minimas sociaux et en luttant davantage contre le non-recours
aux droits pour rendre plus efficace le dispositif de lutte contre la pauvreté.
- En rapprochant les institutions sociales de la population au niveau local, en autorisant des
dispositifs expérimentaux pour évaluer le rôle accru que pourraient jouer certains acteurs
notamment associatifs.

Rendre la société plus innovante :
- En intensifiant l’effort de recherche français, encore insuffisant, mais aussi en accroissant
son efficacité.
- En changeant les modes de management trop verticaux au sein des entreprises et de la
sphère publique et en associant davantage les salariés aux décisions.
- En transformant les relations entre Etat et citoyens pour que celui-ci s’adapte plus vite et
mieux à leurs besoins. Des institutions comme le CESE et les CESER sont notamment à
même d’y contribuer.
- En accélérant la transition énergétique et la mutation écologique de l’économie afin de
mieux profiter des atouts français pour développer une « bioéconomie » soutenable.

Fichier joint
@lecese
 - 
11 heures 57 minutes
RT @ThierryBeaudet: Heureux d'avoir accueilli lundi le Président @AkaAouele pour une première rencontre très positive. Je me réjouis de c…
@lecese
 - 
1 jour 13 heures
- COMMUNIQUÉ DE PRESSE - « Élections de la gouvernance des formations de travail : le #CESE en ordre de marche »… https://t.co/CZ12iXO7lx
@lecese
 - 
3 jours 8 heures
[Elections de la gouvernance des formations de travail] 👥🗳️ Les membres de la mandature 2021-2026 sont au #CESE au… https://t.co/eO3MR8JAOt