Geneviève Bel, Présidente de la DDFE, en mission au CESE du Maroc en juin 2013

Catégorie
Relations internationales et coopération
Date de publication
Sous-titre
Présentation des travaux de la délégation aux droits des Femmes et à l'égalité
Chapeau

À l’initiative de Madame Zahra Zaoui, Présidente de la commission des Affaires sociales du CESE du Maroc, en charge notamment de la promotion des droits des femmes, Geneviève Bel a effectué une mission, fin juin, auprès de cette institution.

Corps

Au cours de son séjour, elle a été auditionnée par cette  commission dont les membres se sont montrés très intéressés par les initiatives et les travaux de la délégation aux droits des Femmes et à l'égalité pour promouvoir les droits des femmes dans différents domaines.

Les échanges ont été particulièrement nourris à partir du premier rapport du CESE du Maroc sur la question de l’égalité entre les sexes, publié en décembre 2012. Celui-ci dresse un état des lieux sans concession des nombreuses discriminations subies par les femmes et formule plusieurs propositions pour assurer une égalité réelle entre les femmes et les hommes, à commencer par l’accès à l’éducation, la lutte contre le travail des enfants et singulièrement des fillettes (il y aurait actuellement 80 000 « petites bonnes » employées par des familles résidant au Maroc), mais aussi l’interdiction du mariage des jeunes filles mineures, l’organisation régulière d’actions de sensibilisation de la société marocaine à tous les aspects de l’égalité entre les sexes ainsi qu’à la lutte contre toutes les formes de violence. À cet égard, le rapport dénonce la loi permettant d’amnistier le violeur qui propose comme option réparatrice d’épouser sa victime.

Le thème de l’entrepreneuriat au féminin a également été largement abordé et des contacts ont été noués à ce sujet par Geneviève Bel qui est aussi Vice-Présidente de la CGPME, chargée de cette question.

Madame Bel a, par ailleurs, assisté à une séance plénière et rencontré des représentants des trois groupes qui siègent au CESE : patronat, syndicats et associations/économie sociale.

Geneviève Bel a jugé cette mission très enrichissante et instructive et ses interlocuteurs ont exprimé leurs grandes attentes vis-à-vis du CESE de France pour soutenir et conforter leur combat pour la reconnaissance des droits des femmes marocaines.