Accueil > Actualités > Agendas > Où est l'argent pour les droits des Femmes ? - Une sonnette d'alarme

Où est l'argent pour les droits des Femmes ? - Une sonnette d'alarme

Le Conseil Economique Social et Environnemental, le Haut Conseil à l'Egalité femmes­-hommes, la Fondation des femmes, le Fonds pour les Femmes en Méditerranée, le Comité ONU Femmes France et W4 France organisent la présentation du rapport intitulé "Où est l'argent pour les droits des Femmes ? - Une sonnette d'alarme" au CESE le 15 septembre de 16h à 18h. 

Ce rapport dresse un état des lieux des financements publics et privés en faveur des initiatives pour l’égalité femmes-hommes en France. Il met en lumière leur sous-financement, en comparaison avec des initiatives œuvrant pour des causes d’importance équivalente et avec le financement pour l’égalité femmes-hommes dans d’autres pays au même potentiel.
 
Le constat est clair : si des politiques en faveur de l’égalité sont effectivement développées par l’Etat, le budget consacré aux droits des femmes demeure restreint et insuffisant pour la mise en pratique de ces politiques par les acteur.rice.s de l’égalité. Quant au financement privé, il est également limité. Les fondations et les fonds privés ne ciblent que très peu leur action sur le secteur des droits des femmes, les fonds et fondations spécialisées sur le sujet sont récents et peu dotés et les dons des particulier.e.s sont insuffisants.
 
En 2016 le budget alloué au ministère des droits des femmes dans le cadre du programme  «Egalité entre les femmes et les hommes » n’est que de 27 millions d’Euros soit 0,0066% du budget général quand le coût estimé des violences faites aux femmes est de 2.5 milliards. A titre de comparaison, le budget espagnol consacré à la lutte contre les violences faites aux femmes est de 0,54 euros par habitant en 2016, il n’est que de 0,33 euros en France.
 
Conséquence de ce manque de financement les structures et associations peinent à remplir leur mission, certaines sont forcées de fermer, les inégalités reculent lentement, les disparités géographiques se creusent et le coût pour la société des violences faites aux femmes augmente.
 
Le rapport appelle à traduire en en priorité d’investissement public et privé la volonté politique d’atteindre l’égalité femmes-hommes et a allouer des moyens suffisants à l’ensembles des programmes dédiés à cet enjeu majeur pour la société française.
 

Programme :

16h15 : Mot d’accueil CESE

16h20 : Introduction Mme Laurence Rossignol

16h30 : Prise de parole Mme Michelle Perrot

(16h45 : quelques mots de présentation de la démarche collective du rapport et de la table ronde : Anne-Cécile Mailfert)

16h47 : Les financements publics et recommandations : Danièle Bousquet – intervention asso pour illustrer : Annie Guilberteau, Directrice du CNIDFF (pour notamment parler de l’exemple CIDFF Isère menacé fermeture) : http://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/hce/les-membres/article/mme-annie-guilberteau et Françoise Brié, Vice-Présidente de la Fédération nationale solidarité femmes : http://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/hce/les-membres/article/mme-francoise-brie

17h07 : Les financements privés et recommandations– Miren Bengoa (ONU FEMMES) et Caroline Sakina Brac de la Perrière (FFM) – intervention asso pour illustrer : Marion Schaeffer, directrice de Excision parlons-en et Ynaee Benaben pour En Avant Toutes !

17h30 : débat avec la salle

 

 

 

Parcourir le calendrier

«  

Août 2019

  »
L M M J V S D
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
Add to calendar