Accueil > Toute l'actualité > Actualités > Audition de M. Jean-Gilles CAHN (économiste)

Commentaires

modèle économique

Bonjour, je serais moins modéré que M.CAHN sur la portée économique (et même juridique) de l'impression 3D.
Nous sommes aux prémisses d'un conflit entre le respect des réglementations et l'explosion du prototypage en lieu et place de la production de masse à laquelle M.CAHN fait allusion.
Le MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE fait actuellement la promotion de la conception universelle, ayant pour incidence de remettre le consommateur au centre de la conception. cela implique un prototypage que la législation n'autorise pas.
La promesse de bénéfice incitera les vendeurs à un non respect des normes et des brevets sous l'anonymat du commerce en ligne.
Puisque le client fabrique lui même l'objet, personne n'est responsable d'un vice caché ou d'une garantie légale. La lame de fond du DIY arrive, l'impression 3D est seulement le bois mort qui flotte à la surface.

Plan d'investissement

A l'instar de la robotique, un secteur où nous sommes déjà très en retard sur nos voisins italiens et allemand, la France joue "petits bras" avec l'impression 3D. Quand est il des 34 plans industriels ? On ne voit toujours rien venir... Malgré la qualité de notre R&D, nous manquons cruellement d'ambition - ( www.priximprimante3d.com/inventeur/ ) A l'image de leurs investissements et des pôles compétitivités mis en place, La Corée du Sud et les Etats-Unis ont déjà compris depuis bien longtemps les enjeux de cette technologie...

Archives