Image
Léon Jouhaux

Léon Jouhaux

Dates de la mandature
Date de début de la mandature
Date de fin de la mandature
Description

Prix Nobel de la Paix
1879 – 1954

Travaillant à la manufacture d’allumettes d’Aubervilliers à 16 ans, Léon Jouhaux découvre le militantisme syndical et devient en 1909 secrétaire général de la Confédération générale du travail (CGT). A la sortie de la Première Guerre mondiale, il participe à la Conférence de la paix et aux négociations permettant la création de l’Organisation internationale du Travail.

Il revendique la création d’un Conseil économique qui se concrétise avec la naissance en janvier 1925 du Conseil national économique. Il en est alors l’un des deux vice-présidents et un participant actif jusqu’à sa dissolution en 1940. Il joue en particulier un grand rôle dans l’élaboration des lois sociales votées par le gouvernement de Front populaire en 1936. Interné dans le Tyrol à partir de 1943, il reprend la tête de la CGT avec Benoît Frachon à son retour en 1945. Après la scission de la confédération, il prend la tête de la Confédération générale du travail – Force ouvrière (CGT-FO).

Il est élu en 1947 à la présidence du Conseil économique reconstitué. Il est réélu jusqu’à son décès en 1954. Son action internationale est récompensée en 1951 par le prix Nobel de la Paix.

Promoteur infatigable de l’institution qu’il a présidée de 1947 à 1954, Léon Jouhaux a écrit en 1952 : « A mes yeux, le Conseil économique a aujourd’hui conquis droit de cité, droit de cité national et aussi droit de cité international ».
Anciens présidents
Image
Date de début de la mandature
Date de fin de la mandature
Image
Date de début de la mandature
Date de fin de la mandature
Image
Date de début de la mandature
Date de fin de la mandature
Image
Date de début de la mandature
Date de fin de la mandature
Image
Date de début de la mandature
Date de fin de la mandature
Image
Date de début de la mandature
Date de fin de la mandature