Décès de Bernard Stalter, membre du CESE

Catégorie
Vie de l'assemblée
Date de publication
Sous-titre
Communiqué de Patrick Bernasconi et des membres du Bureau du CESE
Corps

Communiqué de Patrick Bernasconi et des membres du Bureau du CESE
suite au décès de Bernard Stalter, membre du CESE

 

Le Conseil économique social et environnemental a appris avec beaucoup de tristesse le décès de Bernard Stalter, ancien membre du Bureau du CESE et président du réseau des Chambres de métiers et de l'artisanat (CMA), survenu ce lundi 13 avril.

« Je tiens à saluer la mémoire de Bernard Stalter, homme de dialogue, infatigable défenseur des artisans, membre éminent de la société civile organisée. Conseiller et secrétaire du Bureau du CESE de 2015 à 2019, date à laquelle il a désiré se consacrer totalement à sa mission de Président du réseau national des Chambres des métiers et de l’artisanat, Bernard Stalter a beaucoup œuvré pour le rayonnement du Conseil. Il fut un conseiller très impliqué dans les travaux de notre Assemblée, participant activement à plusieurs avis emblématiques rendus par le CESE. Porté par la conviction que l’artisanat doit être plus reconnu par les institutions, il s’est totalement impliqué afin que les artisans, qui ont toute leur place au CESE, portent eux-mêmes leur parole. Le CESE perd aujourd’hui un ami et j’adresse toutes mes condoléances à sa famille et à ses proches », a déclaré Patrick Bernasconi, Président du CESE.

Un hommage sera rendu lors de sa prochaine plénière par le CESE. Bernard Stalter était membre du CESE au titre de la vie économique et du dialogue social, représentant des artisans, désigné par l’Assemblée permanente des chambres de métiers et de l'artisanat (APCMA).

« Son inlassable engagement en faveur de la promotion de l’artisanat dans le monde économique guidera nos actions dans le difficile chemin de reconstruction qui nous attend. Plus que jamais, les convictions de Bernard Stalter devront être portées et défendues ; et ce encore plus à l’heure où l’artisanat est l’un des secteurs économique et humain qui subit de plein fouet les conséquences de l’épidémie de coronavirus, dont Bernard Stalter a lui-même été victime », assure Patrick Bernasconi.