Accueil > Toute l'actualité > Actualités > Nouvelles monnaies : les enjeux macro-économiques, financiers et sociétaux
Nouvelles monnaies : les enjeux macro-économiques, financiers  et sociétaux
Vie de l'assemblée

Nouvelles monnaies : les enjeux macro-économiques, financiers et sociétaux

Une auto saisine de la section de l'économie et des finances

 

L’intégration financière européenne, la récente crise économique et financière et le foisonnement du numérique ont profondément transformé le champ monétaire (création de nouvelles monnaies et développement de nouveaux moyens de paiement).

De nouveaux concepts émergent dans un contexte d’augmentation de la circulation monétaire au sein d’un univers mondialisé sans harmonisation réglementaire. Alors que les portefeuilles virtuels ou les technologies de paiement sans contact permettent de créer des alternatives aux modes de paiement traditionnels, de nouvelles « monnaies numériques » comme le Bitcoin sont présentées comme une « alternative » au système monétaire traditionnel. Par ailleurs, de nouvelles monnaies apparaissent également dans des contextes locaux où l’argument de proximité prime sur l’innovation technologique.

Les pouvoirs publics sont traditionnellement réservés vis-à-vis de la création de nouvelles monnaies ou de nouveaux circuits de paiements susceptibles de modifier les chaînes de création de valeur et de diminuer leurs marges de manœuvre en matière de politique monétaire. Quant à eux, les acteurs économiques (consommateurs, producteurs et banques) sont les moteurs de ces changements et sont conscients des opportunités, sans toujours en mesurer les conséquences (sécurité du système financier, protection des déposants et des transactions, risque systémique, coûts, etc.).

Dans un environnement sans frontière, où les parties prenantes ont des points d’attention différents (mise en lumière des risques pour les pouvoirs publics et opportunités pour les acteurs économiques), il semble délicat mais crucial de parvenir à créer un cadre juridique et opérationnel stable et optimal.

Autant de questions que le CESE se propose de soulever pour dégager des pistes d’analyse et évaluer les enjeux économiques, financiers et sociétaux de cette mutation. En réalisant un état des lieux et un benchmark international, le CESE vise ainsi à contribuer utilement aux débats qui émergent en France au niveau parlementaire et plus largement au niveau sociétal. 

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn Partager sur Viadeo

Archives