REACh et la maîtrise du risque chimique : un bilan positif, un outil à améliorer