Poursuite de la collaboration entre le CESE et le Haut Commissariat au plan

Catégorie
Vie de l'assemblée
Date de publication
Sous-titre
Réponse du CESE sur la note "Face à la dette Covid, une stratégie de reconquête"
Chapeau
Le CESE partage les préoccupations du Haut-Commissariat au Plan (HCP) quant à l’importance du sujet du traitement de la dette contractée par la France à l’occasion de l’épidémie de Covid.
 
Le Bureau du CESE a présenté le 23 mars sa réponse au Haut-Commissariat à la prospective et au plan sur la 3e note de problématique ": Face à la dette Covid, une stratégie de reconquête ? ".

Pour éviter que ce sujet reste un élément d’inquiétude et de défiance dans les années à venir, qu’il n’altère les perspectives de reprise et les investissements indispensables pour l’avenir, il est essentiel de répondre clairement aux interrogations concernant les impacts sur le système économique et financier et aux préoccupations des acteurs économiques, sociaux et environnementaux. Pour rappel, dans son Rapport annuel sur l’état de la France 2020 adopté en juillet, le CESE s’était prononcé en faveur d’une monétisation de la dette Covid.

Lire la réponse du CESE

Corps

Quelle est la méthode de travail du CESE ?

- Dans le cadre de la collaboration entre les deux institutions, chaque note de problématique du Haut-Commissariat au Plan fait l’objet d’une saisine systématique du CESE.
- L'assemblée produit sur cette base une « réponse » destinée à éclairer les propositions finales du Haut-Commissariat au Plan, sur la base des observations et enjeux soulevés par la société civile organisée représentée au CESE.
- La réponse est portée par deux membres du Bureau du CESE, en lien avec les formations de travail compétentes et leurs Présidents. La réponse finale sera présentée au Haut-Commissaire au Plan dans un délai de 3 semaines à un mois après la saisine.
 
  • DEUXIEME SUJET : Produits vitaux et secteurs stratégiques : comment garantir notre indépendance ?

La réponse du bureau de l'Assemblée sur la 2e note a été présentée le 24 février par les rapporteurs Jean-Michel Pottier (Groupe des Entreprises) et Hélène Fauvel (Groupe CGT-FO), en présence de François Bayrou, Haut Commissaire. 

Télécharger la note

  • PREMIER SUJET : Et si la COVID durait ?

La première note portait sur le sujet de la Covid, qui un an après sa découverte, impacte toujours la vie des Français.

Quelles sont ou vont être les conséquences sur l'économie, l'éducation, les formes de travail, la gestion de crises sanitaires... Comment préparer la France à gérer des crises durables ?  Le bureau du CESE avait nommé les deux rapporteurs Marie-Claire Martel et Michel Chassang.
 

Télécharger la note

 
 
Photographie : © Katrin Baumann