Accueil > Travaux > Saisines en cours > TPE-PME, comment réussir le passage à la neutralité carbone ?
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn Partager sur Viadeo
Date de la saisine 13/02/2018
Date du vote 11/09/2018
76%

Pour limiter sous les 2°C le réchauffement climatique, les économies mondiales doivent devenir neutres en carbone autour du milieu du siècle. Pour notre pays, cela signifie que l’objectif de neutralité s’imposera à tous les secteurs et toutes les branches, ainsi qu’à toutes les tailles d’entreprises. Ce chantier n’a pourtant pas encore démarré dans une majorité des entreprises.

Le projet d'avis abordera les questions suivantes :

- Comment adapter les politiques existantes (recherche, aides ou incitations fiscales, rôle des donneur.se.s d’ordre via cahier des charges…) ?

- Faut-il proposer un cadre conjoint pour progresser, par exemple dans les branches et filières professionnelles et dans un cadre consulaire au niveau territorial ?

- Peut-on mettre en commun des services et des méthodes pour des entreprises similaires ?

- Quelles formations, quelles transitions professionnelles peuvent être actionnées pour les petites structures ? 

 


Séance inaugurale : qu'est-ce que la neutralité carbone?

Auditions de Mme Claude NAHON, directrice du développement durable du groupe EDF et de Mme Claire TUTENUIT, Déléguée générale d'Entreprises pour l'environnement (EPE)

9h30:audition de M. Luc-Eric KRIEFF, président du CENAST-10h30:audition conjointe de Mmes Sabine BASILI, présidente de la Commission nationale des affaires économiques (CAPEB) et Catherine ELIE, directrice des Etudes et du développement économique (ISM)

Auditions d'Erwin CORNELIS, senior expert de Tractebel Engineering S.A., d'Antoine DURAND, chercheur à l'Institute for Systems and Innovation Research et de Benoît LEBOT, directeur de International Partnership for Energy Efficiency Cooperation

9h30: audition de M. Hervé GBEGO, président du Cabinet COMPTA DURABLE Paris - 10h30: audition de M. Edouard FOURDRIN, ingénieur à l’Ademe et de Mme Sylvie PADILLA, cheffe du service entreprises et éco-technologies à l’Ademe

Examen, en seconde lecture, de l'avant projet d'avis