Accueil > Toute l'actualité > Actualités > Présentation de l’étude « Femmes et précarité » au CES de Wallonie
Présentation de l’étude « Femmes et précarité » au CES de Wallonie
Relations internationales et coopération

Présentation de l’étude « Femmes et précarité » au CES de Wallonie

Conférence-débat organisée à Liège le 3 avril 2014

Saisine(s) liée(s) : Femmes et précarité
 

L’étude« Femmes et précarité », publiée en mars 2013, par la Délégation aux droits des femmes et à l’égalité du CESE a été présentée au Conseil Wallon de l’égalité entre hommes et femmes (CWEHF)

Éveline DUHAMEL, rapporteure, a été sollicitée par le Conseil Wallon de l’égalité entre hommes et femmes (CWEHF), instance consultative instituée au sein du Conseil économique et social de Wallonie, pour présenter l’étude lors d’une conférence-débat organisée à Liège le 3 avril 2014. Le CWEHF prépare un mémorandum sur ce thème à l’attention du gouvernement belge.
Près de 70 personnes ont participé à cette réunion mettant en lumière les dimensions plurielles de la précarité chez les femmes. Après avoir rappelé les discriminations cumulatives dont elles font l’objet : instabilité et discontinuité de l’insertion sur le marché du travail, ruptures de parcours professionnels en lien avec la répartition déséquilibrée des responsabilités familiales au sein du couple, difficultés démultipliées pour les mères isolées, Éveline DUHAMEL a présenté les pistes d’actions de la Délégation pour prévenir la précarisation et ouvrir des perspectives d’insertion sociale et professionnelle à toutes les femmes concernées. Les interventions des autres oratrices, notamment Danièle MEULDERS, Professeur au département d’économie appliquée de la Solvay Brussel School of Economics and Management et de Christine MAHY, Secrétaire générale du Réseau Wallon de lutte contre la pauvreté, ont confirmé la similitude des constats relatifs aux risques accrus de précarité auxquels sont exposées les femmes en Belgique.
Les pistes d’actions ouvertes par la DDFE sont ainsi apparues largement transposables.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn Partager sur Viadeo

à voir également

Commentaires

PENSION ALIMENTAIRE

Quand la loi évoluera-t-elle favorablement en pénalisant les hommes (ex-maris, ex-concubins) qui lorsqu'ils se séparent de la femme avec qui ils ont procréé, divorcent aussi avec leurs enfants en oubliant de payer la ou les pensions alimentaires dûes.
A la femme de se battre, à coups d'huissier, d'argent dépensé en vain pour avoir son dû. Alors qu'il serait si facile, avec les fichiers sécu et autres, de recouper, de croiser les dits fichiers et de ponctionner directement ces messieurs. Cà ne règlerait pas tous les soucis de ces femmes mais les amoindrirait.

Archives