Accueil > Toute l'actualité > Actualités > Le CESE rend ses préconisations sur la filière automobile
Vie de l'assemblée

Le CESE rend ses préconisations sur la filière automobile

Séance plénière du 23 octobre 2012

 

Avis présenté par M. Patrick BAILLY, membre du groupe des entreprises, au nom de la section des activités économiques présidée par M. Jean-Louis SCHILANSKY.

A l’évidence, le secteur automobile français est aujourd’hui confronté à des défis considérables :

  • le changement de regard que la société porte à une mobilité qui doit devenir « durable ». La quasi omniprésence de l’automobile, notamment dans les zones urbaines, commence à être remise en cause même si ce symbole de liberté et de réussite reste convoité, en particulier dans les pays émergents ;
  • les progrès technologiques qui demeurent encore indispensables pour aboutir au véhicule « propre » afin de contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et des particules polluantes ;
  • la concurrence mondiale de plus en plus pressante alors qu’un pays comme la Chine représente désormais le quart de la production mondiale de voitures particulières (contre moins de 2 % dix ans auparavant).

La France occupe aujourd’hui le 8ème rang mondial parmi les pays constructeurs avec près de 2 millions de voitures particulières produites en 2011 mais elle en avait produit 3,3 millions en 2002. Quant aux 2,2 millions de voitures vendues en France l’année dernière, la part des deux constructeurs français s’élevait à 55 % (1,2 million) en stabilité depuis plusieurs années mais en recul de plus de 20 points par rapport à 1980. La transition en cours, qui s’apparente à une véritable mutation, sera réussie si elle permet simultanément de faire face aux difficultés immédiates rencontrées par les constructeurs français sur le territoire national et de se préparer au paysage automobile de l’avenir. C’est le sens des recommandations de cet avis.

  • Résultat du vote : 94 pour, 41 contre, 35 abstentions
  • Le texte de cet avis sera bientot en ligne dans la rubrique "Travaux publiés"

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn Partager sur Viadeo

Commentaires

Filière automobile

Ne pas pointer la responsabilité des constructeurs automobiles français est simplement catastrophique car ce sont eux les principaux responsables du déclin automobile français : Renault a réussi son alliance et l'achat de Dacia grace au Scénic, aujourd'hui Renault développe des modèles qui n'ont rien d'innovant, quand à PSA il avait une excellent stratégie de montée en gamme, lui manquait simplement les volumes pour rentabiliser des plateformes communes(stratégie Volkswagen). Il abandonne avec la bénédicion de l'Etat cette stratégie et risque de connaitre le mm sort que Renault. La stratégie Volkswagen est de loin la meilleure : + de 100 000 emplois supplémentaires en 10 ans dans le monde et plus de 30.000b en Allemagne, un cout du travail plus élevé, et un modèle plus intégré, VW fabrique ses propres moteurs et bcp de ses pièces, délocalise peu et assemble ses voitures en Allemagne, ses sous traitants se situat dans les PECO...Votre avis est loin de rassembler toutes ces données et va encore envoyer les constructeurs et les politiques qui les aident dans le mur

Abonnez-vous à la newsletter

Archives

 

RAEF