Accueil > Toute l'actualité > Actualités > 8 février - Lancement de la consultation nationale sur la dépendance au CESE
8 février - Lancement de la consultation nationale sur la dépendance au CESE
Évènements au Palais d'Iéna

8 février - Lancement de la consultation nationale sur la dépendance au CESE

08/02/2011

 

Jean-Paul Delevoye, Président du Conseil économique social et environnemental, accueille au Palais d’Iéna le mardi 8 février le lancement de la consultation nationale sur la dépendance.

Jean-Paul Delevoye, Président du Conseil économique social et environnemental, accueille au Palais d’Iéna le mardi 8 février le lancement de la consultation nationale sur la dépendance.

La matinée intitulée «  débat national sur la dépendance : poser les enjeux » sera ouverte par Jean-Paul Delevoye, président du CESE. Roselyne Bachelot Narquin, Ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, présentera le débat national et la méthodologie retenue.
Un premier échange dédié aux enjeux du vieillissement pour la société française conduit par Marie-Anne Montchamp, Secrétaire d'Etat auprès de la Ministre des Solidarités et de la Cohésion Sociale sera ensuite prolongé par une table ronde consacrée à la prise en charge de qualité des personnes âgées dépendantes. Nicolas Sarkozy, Président de la République clôturera ces premiers débats.

Jean-Paul Delevoye se réjouit d’accueillir au sein du palais d’Iéna, siège du CESE un tel enjeu national. Troisième assemblée constitutionnelle de la République, représentant les forces vives de notre pays, le Conseil Economique Social et Environnemental est par nature un lieu de dialogue et de débat.
Le Conseil sera d’ailleurs représenté au sein des tables rondes puisque les rapporteurs de sa propre Commission temporaire sur la "Dépendance", Monique Weber et Yves Vérollet participeront aux débats.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn Partager sur Viadeo

Commentaires

Dépendance

Vaste sujet pour lequel le rapport Laroque(1962) tirait déja la sonnette d'alarme...quand est il 50 ans aprés ???RIEN!!!!
Par ailleurs les dés sont pipés dans les EHPAD public dont les tarifs dérivent depuis 2009.
Je vous invite a lire le mémoire de Mélanie Gaudiller qui date de 1992 et affirmait déja que le tarif hébergement '(restant a lacharge des résidants et leurs familles )est une variable d'ajustement du tarif soin , en clair faire payer résidants et familles une partie des soins en EHPAD.....et je ne parle meme pas de la conventiion tripartie signé en Février 2009 25 mois aprés non respecter....De qui se moque t'on?

+++

Mes propos ne sont plus a démontrer :le rapport de L'IGAS d'octobre 2011 paragraphe 47 :La section hébergement à la charge du résidant:Ces trois sections sont réputés étanche entre elles .En pratique il s'agit plutot d'une fongibilité assymétrique, la section hébergement pouvant le cas écheant compenser les insuffisances de financement des deux autres sections