Accueil > Toute l'actualité > Actualités > LAICITE : Vers un dialogue républicain ouvert ; le vrai débat
LAICITE : Vers un dialogue républicain ouvert ; le vrai débat
Évènements au Palais d'Iéna

LAICITE : Vers un dialogue républicain ouvert ; le vrai débat

26/05/2011

 

Sur l’initiative du CESE et de l’Observatoire international de la laïcité contre les dérives communautaires, la troisième assemblée de la République ouvrait son hémicycle à un colloque passionnant autour du thème « La laïcité confrontée au nouveau paysage religieux, spirituel et philosophique français ».

Sur l’initiative du CESE et de l’Observatoire international de la laïcité contre les dérives communautaires, la troisième assemblée de la République ouvrait son hémicycle à un colloque passionnant autour du thème « La laïcité confrontée au nouveau paysage religieux, spirituel et philosophique français ».

Au-delà des remous de l’actualité, tous les partenaires de la laïcité aspirent à une réflexion sereine, à un dialogue apaisé et constructif, ouvert à tous, croyants et non croyants attachés à la construction d’un avenir commun dans une citoyenneté républicaine. Le Palais d’Iéna les a accueillis, par la voix de Jean-Paul Delevoye, Président du CESE, et Jean-Michel Quillardet, Président de l’Observatoire International de la laïcité.

Deux tables rondes ont permis d’éclairer la discussion : la première intitulée « Un dialogue entre les religions et la société civile » a réuni Marc Blondel, Président de la Fédération Libre-pensée, Guy Arcizet, grand maître du Grand Orient de France, le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, Jean-Daniel Roque, Président de la commission Droit et Liberté religieuse de la Fédération protestante de France, Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris, et le grand rabbin Alain Goldmann.

Plusieurs questions ont nourri le débat : faut il revoir les principes fondamentaux de la laïcité pour répondre aux nouvelles revendications religieuses ? Les religions doivent-elles s’adapter aux principes de la laïcité ? Tous les intervenants se sont accordés sur le fait que la laïcité n’est pas un champ de bataille, mais un terrain de dialogue ouvert à tous.

La deuxième table ronde, « Vers un dialogue républicain ouvert », a réuni le philosophe Jean-Louis Bischoff, philosophe des religions, la sociologue Régine Azria et la juriste Jacqueline Costa-Lascoux. Ils ont établi leur diagnostic en insistant sur le fait que la France est soumise à une multiplication incontrôlée de revendications religieuse des citoyens, tant dans le secteur privé que public, et plus seulement à l’école, mais également dans des institutions ou collectivités territoriales : services sanitaires et sociaux, activités ludiques et sportives, tribunaux…


Voir la vidéo du colloque

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn Partager sur Viadeo